Réponse savoureuse de Mehdi Boussafi à Rousseau

Á Monsieur Rousseau,

 

   Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à me présenter. Je me présente, je m’appelle El Mehdi Boussafi et je suis âgé de  15 ans. Actuellement en 2nd, il nous  a été donné de lire l’un de vos écrits, tiré de « Emile ou de l’éducation ». Sachez monsieur que l’ensemble de la classe partage le même  point de vue: le portrait de la femme parfaite que vous dressez est indigne de la part d’un philosophe des Lumières !

Je m’explique, monsieur Rousseau, ce portrait est outrageusement machiste !! Normalement, les Lumières est un courant philosophique qui prône le savoir tout en dénonçant les injustices entre les Hommes et vous mon cher monsieur vous développez une conception moyenâgeuse et paradoxale à souhait !

Monsieur Rousseau, comment un homme d’esprit et ambitieux désirerait “en tout la médiocrité” !? Comment pourrait-t-il se marier avec une demoiselle “qui n’inspire pas l’amour” ? Cela ressemble plus à un mariage arrangé qu’un mariage fondé sur l’amour ! Vous vantez ainsi une conception bourgeoise du mariage fondé sur le profit lorsque vous dites qu’ “elle est sans préjudice pour le mari, et l’avantage au profit commun” !?!

Monsieur Rousseau, dans ce texte vous avancez qu’ “elle n’a jamais lu de livre”, qu’elle est “sans connaissance” et sans étude n’est-ce pas une aberration outrageuse au moment où vos pairs militent pour la diffusion du savoir pour faire reculer l’ignorance et l’obscurantisme dans lequel souffre le peuple français !?! Mais le comble est que  faites l’éloge de l’ignorance en écrivant “Ô l’aimable ignorance ! » !!

Monsieur Rousseau, du fait où vous affirmez “qu’elle est faite pour lui” et que »c’est une terre bien  préparée  qui n’attend que le grain pour rapporter » et donc grâce à cette métaphore filée, vous soutenez d’emblée que la femme a “une fonction utilitaire” si vous me passez l’expression  ! Mais le plus révoltant dans ce texte est que vous mettez la femme à l’inférieur de l’homme ce qui est erroné car la science de mon époque à prouver à de maintes reprises qu’elle a la même capacité mentale à l’homme. Elle doit donc être placée à son égal et même, dans certain cas, lui est supérieur !

En conclusion ce texte est certainement l’œuvre la plus contradictoire et la plus mal faite que vous avez faite. J’espère que grâce à cette lettre, vous tirerez des conclusions  sur la faute grave que vous avez commise en vous méprenant sur le compte de la femme, mais aussi que cette lettre vous divertira pour vous donner ,là où vous êtes, l’illusion de “passer le temps” si vous me permettez l’expression .

 

Et de ce fait veuillez accepter monsieur mes salutations les plus distinguées,

 

Signé

EM B

Fermer le menu